En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

L’aide relationnelle

Repères pour accompagner les usagers

Editeur(s) : Collection(s) :
Territorial éditions Dossiers d'experts

Auteur(s) : Jean-Claude Ricourt

L’aide relationnelle : un comportement qui ne s’improvise pas

Demander de l’aide ou un service dans un cadre professionnel ou personnel, pour beaucoup d’entre nous, est chose difficile. Pourtant nous sommes majoritairement prêts à beaucoup de choses pour rendre service à quelqu’un. La disposition à l’entraide est inscrite dans nos comportements dès le plus jeune âge. Mais aider n’est pas simple. Il faut savoir faire face à des situations complexes, parfois tragiques. L’aide relationnelle n’est pas une technique que l’on peut rendre opérationnelle en suivant un protocole. C’est une attitude qu’il faut s’approprier.

Redonner estime et énergie à la personne aidée

« La capacité à accorder son attention à quelqu’un qui souffre est quelque chose de très rare et de très difficile. C’est presque un miracle. » (Simone Weil)
L’aide relationnelle repose sur une écoute attentive, intéressée, chaleureuse et disponible, sans intervention de l’aidant dans ce qui est dit, c’est-à-dire sans interférences. C’est la relation elle-même qui est aidante, et non la recherche immédiate de solutions. C'est sans doute l'aide la plus difficile, celle qui nécessite le plus d’approfondissements. Elle vise à rendre la personne plus résistante face à ses problèmes, à lui redonner estime et énergie, à libérer son pouvoir de réflexion. La principale ressource qu’a la personne pour s’en sortir, c’est elle-même. Il faut l’aider à retrouver sa force intérieure pour faire face.

Mettre en place les bases de l’aide relationnelle

Devant la montée grandissante des problèmes individuels et sociaux, qui s’entrecroisent et s’entremêlent, l’avenir de notre société passe par la mise en place de relations aidantes et significatives. La détresse n’est pas réservée à des catégories de populations fragilisées. La souffrance, qu’elle soit d’origine sociale ou individuelle, atteint toutes les couches de la population. Pour résoudre les problèmes sociaux de notre époque, il faudra s’occuper de façon personnalisée des gens qui les vivent. Dans ce domaine, il n’est pas possible de « faire semblant » ou de standardiser une réponse.
Jean-Claude Ricourt, formateur en aide relationnelle, traite de façon synthétique et pédagogique de cette forme d’aide. Il propose une quarantaine de points de repère pour accompagner les personnes aidantes dans l’apprentissage de l’attitude d’aide la plus raisonnable. Ces points constitueront des étapes qui aideront à se situer dans la relation et à donner à la personne aidée un sens à ce qui lui arrive, par lequel elle pourra retrouver une certaine estime d’elle-même.

Extrait du sommaire
1 - Éclairage sur l’aide relationnelle et points de repère
- Approche et compréhension de la personne aidée
Différence entre difficulté et détresse
Être en détresse : le déficit d’existence
État de crise, résilience et ajustement à la réalité
Exercice sur la connaissance de l’aide relationnelle
- Aider par la relation que l’on met en place
Contextes d’utilisation de l’aide relationnelle
Absence de recettes
Éviter de rendre dépendante la personne aidée
Conditions d’accueil, de confidentialité et de dialogue
Développer une bonne communication
Qualité de la présence
- Réflexion à propos des personnes qui aident
Compétence en matière d’aide relationnelle
Motivations, cheminement, sensibilité
Risques de la relation d’aide pour la personne aidante
Nécessité d’une régulation
2 - Au coeur de l’aide relationnelle
- Les attitudes d’aide problématiques
Attitude évaluative, interprétative, soutien-consolation, investigatrice, « solution immédiate »
- L’attitude d’aide la plus raisonnable
L’attitude compréhensive
Exercices sur les différentes attitudes d’aide
- Comprendre les émotions et les sentiments pour mieux aider
Nature et fonctions des émotions/sentiments
Catégories émotionnelles fondamentales
- Lorsque la relation d’aide devient difficile, voire intenable
Déterminer l’origine du problème
Réagir après la réflexion
Le message JE et son fonctionnement
- Points de repère pour désamorcer l’agressivité dans l’aide relationnelle
Conduite à tenir face à l’agressivité de la personne aidée
Gérer ses émotions
Attitudes pour désamorcer l’agressivité


 Jean-Claude Ricourt est diplômé en sciences politiques et en histoire de l’université de Montréal. Fonctionnaire international à l’Unesco jusqu’en 1972, il a fondé en 1973, à Paris, l’association Charonne spécialisée dans l’aide aux toxicomanes et expérimenté les premiers centres de postcure en France. En 1977 il a dirigé les Petits frères des pauvres au Canada et fondé Los Hermanos del Anciano au Mexique. Il a cofondé l’association Astrée en 1987 puis, en 1996, l’association Thémis. Il a terminé sa carrière à l’Afpa comme formateur « services de proximité » jusqu’en 2013. Depuis 1987, il a formé à l’aide relationnelle plus de 5 000 personnes dans environ 200 organismes différents.

Les plus de l'ouvrage : Une approche pédagogique pour percevoir la demande implicite en temps réel et adopter l’approche la plus adéquate
Des exercices de mise en situation avec commentaires et corrections

Pour qui ? : Toute personne concernée professionnellement, bénévolement ou personnellement par l’aide aux personnes en difficulté ou en détresse

Caractéristiques détaillées
> Lire la suite
new_edition

Acheter ce livre

Choisir un support...
à partir de

40,00€ TTC

En stock.

Les clients ayant vu ce produit ont également consulté

Caractéristiques détaillées

Format : 29 x 21 cm

Nombre de pages : 90

EAN13 : 978-2-8186-1416-7

Date de parution : 01 avril 2018

border Haut de page

Avis clients ( 0 avis )

Soyez le 1er à donner votre avis

Donnez votre avis sur ce produit

bordure Haut de page